Spam, anti-spam, mta, email, fqdn

Un spam, qu’est-ce que c’est ?

Posted in Spam by fqdn on 10 février 2010

Traduit de l’anglais « Unsolicited Bulk Email (UBE) », le terme « spam » désigne un « envoi en nombre de courriers électroniques non sollicités ». Si cette définition s’appuie sur deux aspects différents, « envoi en nombre » et « non sollicités », tous les mails non désirés et envoyés massivement ne sont pas à placer dans la catégorie « spam » pour autant : demandes d’emploi, demandes de renseignements, publicités autorisées, bulletins d’information, listes de discussion. En accord avec la loi, certains types d’email peuvent être envoyés en nombre et/ou de manière non sollicitée !

Aujourd’hui, l’estimation du pollupostage s’élèverait à 72% de l’ensemble du trafic du courrier électronique. Bien que la définition du spam ne forme pas un consensus bien établi, un point de convergence rassemble l’ensemble des observateurs : l’amplification du phénomène. Il faut dire que le faible coût que représente l’envoi de mails pousse les spammeurs à inonder le maximum de messageries électroniques. En effet, pour que son opération soit commercialement réussie, le spammeur doit attirer un pourcentage d’utilisateurs, même s’il semble dérisoire. A titre d’exemple, sur 5 millions d’emails envoyés, si le spammeur récupère 0,1% d’utilisateurs, cela représentera près de 5000 personnes ! Comparativement, une campagne de publicité traditionnelle représente un coût largement supérieur si l’on regroupe la création et l’envoi de tracts.

Face à cela, une entreprise doit être en mesure de différencier les courriers dits légitimes et les spams afin de ne pas entraver le travail et les contacts entre l’entreprise et ses clients. En France, la Loi sur l’Economie Numérique permet de définir la notion de spam en s’appuyant sur deux notions fondamentales :
1- L’opt-in ou le consentement préalable stipule que le destinataire a préalablement autorisé l’expéditeur à lui envoyer des courriers électroniques. En outre, l’expéditeur doit afficher explicitement son identité et doit respecter l’opt-out.
2- L’opt-out ou le droit d’opposition arroge le droit à tout destinataire de faire cesser, s’il le souhaite, simplement et sans frais, l’envoi de courriers électroniques.
Selon la législation française en vigueur, l’opt-in est de rigueur pour les particuliers tandis que l’opt-out se réfère aux professionnels dans le cas exclusif d’envoi d’emails à destination du public concerné par le sujet de l’email.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :