Waledac coupé par Microsoft


Le géant américain des logiciels, qui a vu des failles sur ses programmes exploitées par des pirates informatiques, a annoncé avoir obtenu l’autorisation de couper les liens entre des ordinateurs et des centres de commandes d’où se diffuse massivement le virus baptisé Waledac.

« Nous avons décidé que la meilleure tactique serait de littéralement ériger un mur » et « couper le cordon ombilical » entre les ordinateurs infectés et ceux qui ont réussi à en prendre le contrôle à distance, a expliqué un responsable juridique de Microsoft, Richard Boscovich.

La décision du juge sollicité par Microsoft a permis au groupe de désactiver d’autorité et sans préavis des centaines de noms de domaine.

Trois jours après la décision du juge, la contre-attaque de Microsoft a « supprimé de fait les connexions avec la majorité des ordinateurs infectés, et notre but est de pérenniser » cette réussite, a souligné le groupe dans un communiqué.

Pour autant, Microsoft a reconnu que « l’opération n’a pas nettoyé les ordinateurs infectés, et n’est pas la panacée pour réparer tous les dommages provoqués par Waledac« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :