Spam, anti-spam, mta, email, fqdn

Antispam : lutter contre les courriers indésirables

Posted in Anti-spam, Divers..., Techniques by fqdn on 2 septembre 2010

Les spams peuvent empoisonner la vie des internautes. A moins de ne pas utiliser son adresse mail, il est quasiment impossible de ne pas recevoir de courriers illicites. Toutefois, les internautes disposent actuellement de plusieurs moyens pour éradiquer ce fléau. Les techniques utilisées pour repousser les courriers illicites sont nombreuses. Celles qui existent depuis belle lurette comme le filtre antispam par liste noire d’adresses IP ou les filtres bayesiens ont déjà fait leur preuve. Les technologies montantes comme le greylisting et le teergrubing commencent à gagner la côte auprès des internautes. Quant aux logiciels anti-spam, leur performance et leur puissance suivent l’évolution des technologies actuelles.


Eliminer les emails non sollicités de sa boite de messagerie

La liste noire est sûrement l’anti-spam le plus accessible car c’est un service accompagnant la plupart des logiciels de messagerie. Elle consiste à lister les spammeurs potentiels pour que les emails non sollicités émanant de ces adresses soient tout de suite envoyés dans la corbeille. Les filtres bayesiens deviendront aussi efficaces après quelques semaines d’utilisation et d’apprentissage. Cependant, les internautes devront rentrer dans les filtres la liste des pourriels. Ces deux solutions antispams sont efficaces si les flux de courriers indésirables reçus ne sont pas très importants. Pour obtenir des résultats plus pertinents et limiter le risque de faux-positifs et de faux-négatifs, il est préférable de combiner plusieurs technologies antispams.

Le filtre anti-spam en ligne et les logiciels anti-spam sont plus indiqués pour les importants flux de spam. La première qui est une solution antispam externalisée est particulièrement avantageuse pour les entreprises. Les pourriels sont supprimés avant même d’atteindre leurs boites emails. Le réseau et le serveur ne sont pas encombrés inutilement par un spamming ou par des virus. Les logiciels antispams sont de différentes sortes. Mais en règle général, ils se divisent en trois grandes catégories : les moniteurs, les proxy-pop et les plug-ins. Le plus des logiciels anti-spams par rapport aux autres techniques est qu’ils offrent de nombreuses possibilités aux internautes : suppression manuelle des spams, élimination des spams avec des listes DNSBL ou encore renvoi d’un bounce à l’expéditeur du spam.

Les précautions à prendre pour limiter le spamming

Avant d’être envahis par les spams, les internautes peuvent adopter quelques précautions élémentaires mais efficaces. Tout d’abord, il est formellement recommandé de ne pas répondre ni aux services ni aux sollicitations d’achats envoyés par les spammeurs. L’affichage de son adresse email ou son usage dans les blogs, les forums ouvrent la porte aux spams. Le mieux est d’utiliser une adresse email gratuit et d’en changer une fois qu’elle est envahie par les pourriels.

Les avantages et inconvénients des anti-spams

Chacun des filtres antispams utilisés possède leur propre avantage et inconvénient. Si le filtrage interne permet de mieux gérer les spams et de ne laisser passer aucun faux-positif, il engendre un investissement lourd et une saturation importante du réseau. Le filtrage externe par contre est facile à mettre en œuvre : aucun investissement à réaliser, pas de main d’œuvre engagé, etc. Par contre, ce deuxième système ne permet pas de maîtriser totalement le filtrage des emails entrants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :