Filtrer un spam par son contenu et sa réputation


Avec un spam, d’où vient le danger ? Cette question ne se pose pas pour les connaisseurs. Depuis quelques temps, les spams en soi ne constituent pas un risque pour les utilisateurs mais plutôt les liens URL qu’ils véhiculent. Ces derniers les mèneront vers des sites Internet où les contenus peuvent être une menace. Contrairement aux spams traditionnels, cette version arrivera à passer facilement les filtres antispam mis en place sur les serveurs. C’est pour cette raison que certains utilisateurs n’hésitent pas à utiliser une solution antispam basée sur le contenu et la réputation de l’expéditeur.

 

Le filtre antispam basé sur la réputation

 

Pour être efficace, le filtre antispam choisi doit se baser sur la réputation de l’IP du serveur de l’expéditeur. Pour cela, plusieurs indicateurs seront passés en revue afin de vérifier son authenticité. Parmi eux, on peut citer le blacklistage, les adresses inexistantes et les plaintes.

 

Lorsque l’adresse IP du serveur de l’expéditeur a l’habitude d’envoyer un courrier électronique à des adresses Spam Trap, elle sera par la suite blacklistée. La notoriété de l’expéditeur dépendra de l’envergure de la blackliste sur laquelle son IP sera inscrite.

 

L’adresse IP qui expédie souvent des courriers électriques à des adresses invalides risque d’avoir une mauvaise réputation. Il deviendra une cible facile pour les filtrages dynamiques. La solution proposée par les experts pour éviter ce genre de désagrément est de passer en revue régulièrement son carnet d’adresses email.

 

Les filtres antispam se méfieront également des adresses IP de serveurs qui ont généré de nombreuses plaintes de la part des internautes. Lorsque ces derniers reçoivent dans leur boite de messagerie un courrier indésirable, ils ont la possibilité de le signaler comme étant un spam et se plaindre auprès de leur fournisseur de messagerie. Ce dernier aura la possibilité de transmettre la requête des utilisateurs aux adresses IP incriminées pour que les noms de ces derniers puissent être effacés de la liste de leurs destinataires.

 

 

Le filtre antispam basé sur le contenu

 

Souvent, c’est le contenu d’un courrier électronique qui indique au filtre antispam sa nature. La présence de certains vocabulaires comme viagra, loterie, gratuit, etc. ou encore la présence d’une image risque d’amener l’email dans la boite des courriers indésirables. Plusieurs techniques permettent aux expéditeurs de tomber dans le filet du filtre antispam.

 

Pour commencer, l’expéditeur doit prendre soin de toutes les parties de son courrier électronique : l’adresse de l’expéditeur, l’objet de l’email en passant par son contenu. La rédaction doit être soignée, claire et compréhensible. Il faut éviter l’abus des signes de ponctuation et des majuscules. Une ultime vérification permettra à l’expéditeur de rectifier les liens morts et les fautes d’orthographes.

 

Une présentation risque de nuire à l’expéditeur. Trop lourd, le destinataire risque de l’annuler à cause de la lenteur du téléchargement même s’il n’est pas bloqué par le filtre antispam. Un courrier électronique avec un contenu court et allant tout de suite à l’essentiel est préférable à un email long, difficile à comprendre et volumineux. En suivant ces quelques recommandations, les emails envoyés ne tomberont pas dans le filet d’un filtre antispam basé sur le contenu.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :