Quelques astuces pour protéger une adresse électronique


balL’adresse électronique est une propriété individuelle. Nul autre que le propriétaire ne devrait en faire usage. Dans le milieu professionnel, cette information est une véritable manne puisque les entreprises exerçant une activité commerciale s’en servent pour faire de la publicité sollicitée ou non. Les personnes malveillantes utilisent également une base de données comprenant plusieurs adresses électroniques pour mener leur campagne de spamming. Pour que cette donnée ne puisse tomber dans la main de ces dernières ou être usurpée de n’importe quelle façon, le propriétaire doit la protéger à tout moment. Mais comment faire ?

 

Restreindre l’usage de l’adresse électronique

Lorsque vous souscrivez un abonnement Internet auprès d’un FAI, vous obtenez une adresse électronique personnalisée. Comme il est difficile mais pas impossible de la changer, il est préférable de l’utiliser à bon escient, c’est-à-dire s’en servir uniquement pour les activités professionnelles, pour communiquer avec les proches ou avec les vraies connaissances. Cette adresse électronique ne doit pas être divulguée sur le web sous peine d’être happée par un robot spammeur.

 

Pour réagir sur les forums, les blogs, les réseaux sociaux, etc. ou encore s’inscrire sur des newsletters, il est préférable d’utiliser des adresses électroniques « jetables » souscrites auprès des nombreux services de messagerie disponibles sur le web. D’autant plus que l’inscription et l’usage sont gratuits. Il est possible de créer autant d’adresse emails qu’on souhaite. Lors de l’inscription, mettez vos pseudonymes à la place de votre véritable identité afin de préserver l’anonymat du compte de messagerie électronique.

 

 

Ne pas réagir au spam

Le spam est un courriel indésirable que les internautes sont susceptibles de recevoir dans leur boite de messagerie électronique. Cette situation peut arriver lorsque leurs adresses emails figurent dans la base de données des spammeurs suite à un achat en ligne, à la visite d’un site web, etc. Les spams proposent souvent des offres mirobolantes : des médicaments miracles, des loteries, des articles ou des formations à des prix très bas, etc. afin d’attirer les lecteurs à cliquer sur les liens mentionnés à la fin.

 

Cliquer le lien figurant dans le contenu d’un spam peut mettre en danger non seulement l’adresse électronique de l’utilisateur mais également son PC. D’une part, cette action confirme que le compte est actif. Et d’autre part, le site de destination peut contenir des malwares et en le visitant, l’internaute ouvre aux pirates la porte de son infrastructure.

 

 

L’installation de logiciels de sécurité

Certes, la plupart des messageries électroniques sont protégées par des logiciels de sécurité : antivirus, antispam, pare feu, antispyware, etc. Mais souvent, la mise à jour n’est pas faite régulièrement. Ces solutions ne peuvent donc plus filtrer les virus, les vers, les chevaux de Troie que les pirates ont sorti récemment. Le mieux c’est de choisir la dernière version afin de ne pas être déphasé en matière de sécurité.

 

Les personnes choisissant d’utiliser un serveur électronique externalisé n’ont pas ce souci. En effet, la mise à jour ainsi que la maintenance sont du ressort du prestataire. Les utilisateurs ont juste à protéger leur adresse électronique en prenant les précautions nécessaires.

Publicités

Un commentaire sur “Quelques astuces pour protéger une adresse électronique

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :