Antivirus gratuit : Kapersky Free s’attaque à Windows Defender


Kapersky est bien connu dans le monde des antivirus payant car il est tout simplement l’un des leaders du marché. Ses solutions sont complètes et adaptées à tous, de plus sa simplicité d’exécution en fait une concurrence des plus redoutables pour ses adversaires, alors quand le géant décide de lancer un antivirus gratuit baptisé Kapersky free, cela fait grand bruit. Mais Kapersky ne fait pas les choses à moitié. En effet, en plus de lancer son logiciel gratuit, la firme s’est permis d’attaquer le géant Microsoft en contestant le monopole du logiciel de sécurité intégré à Windows « Windows defender ». Un bras de fer est désormais engagé entre les deux géants et risque de durer un moment.

Kapersky Free se présente comme une version simple du logiciel grand public payant de la marque mais assure tout de même une protection complète contre les virus, les fichiers joints piégés dans les courriels ainsi que les sites et applications malveillants. L’éditeur assure que la base de données des menaces est mise à jour en temps réel et que le moteur du logiciel est le même que celui de ses autres produits.

Certes la version payante de Kapersky est on ne peut plus complète car elle offre une protection optimum notamment un pare-feu, une connexion sécurisée VPN, le contrôle parental et la protection des paiements en ligne mais Kapersky sait très bien qui il vise en lançant son produit, concurrencer le célébrissime Avast et bien sûr Windows defender. Mais ne vous y tromper pas car la firme russe en veut bien à Microsoft et non à Avast.

En effet, le mois dernier, la firme russe a déposé deux plaintes contre le géant nord-américain auprès de la Commission européenne et du bureau fédéral des cartels en Allemagne. Dans son argumentaire, Kapersky reproche notamment à Microsoft d’utiliser sa position dominante dans le marché des systèmes d’exploitation pour favoriser Windows Defender au détriment des solutions concurrentes. La bataille ne fait sans doute que commencer et comme nous le disions plus haut, elle n’est pas prête de s’arrêter.

Microsoft a attendu longtemps avant de lancer son logiciel gratuit de protection car il a observé et attendu le bon moment. il est donc vrai qu’aujourd’hui il représente une très grande menace pour tous les logiciels antivirus du marché car si les antivirus intégrés dans les systèmes d’exploitation de windows prouvent leur efficacité au fil du temps, nul ne prendra la peine de télécharger quelconque antivirus et d’ajouter un logiciel sur son ordinateur, Kapersky en attaquant la firme américaine ne s’y trompe pas et a très bien compris la menace, Microsoft pourrait mettre à bas d’ici une ou deux décennies des grandes enseignes comme Kapersky, Avast et toutes les autres.

car Microsoft fait les choses bien et fait tout pour convaincre et afin de motiver les utilisateurs qui hésitent à protéger leur PC contre les virus, logiciels espions et autres menaces, Microsoft opte pour la simplicité puisque son antivirus ne nécessite ni procédure d’enregistrement, ni période d’essai limitée, ni renouvellement annuel.

L’entrée dans le monde des antivirus du bébé de Bill Gates et Steve Ballmer a donc comme prévu fait trembler les murs des sociétés spécialisées dans le domaine. Contraint de ne pas en inclure un dans Vista, le leader mondial des systèmes d’exploitation est tout de même resté dans le marché de la sécurité avec une suite séparée connue sous le nom de One Care. Affaire à suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :