Les systèmes Linux aussi terrorisés par les malwares


Les bots, backdoors, trojans et autres applications malveillantes qui attaquent le système d’exploitation Linux sont rares. Mais lorsqu’ils apparaissent, mieux vaut ne pas les ignorer au risque de mettre sérieusement en danger l’entreprise.

Mais linux, c’est quoi exactement ? Vous avez tous entendu parler de linux mais beaucoup de gens se demandent encore à quoi cela sert. La réponse est pourtant simple, ce n’est rien d’autre qu’un système d’exploitation au même titre que Windows et MAC OS. Toutefois linux a le grand privilège de vous permettre de reprendre le contrôle de votre ordinateur. Mais n’ayez crainte, beaucoup de gens croient qu’il faut faire un choix : Linux ou Windows. Rien n’est plus faux : vous pouvez très bien avoir deux OS (ou plus !) installés sur votre ordinateur.

Il faut dire que linux est réputé entre autres pour sa sécurité et pour ses mises à jour plus fréquentes que Windows ce qui lui permet de ne pas être une cible prioritaire des hackers. Passer à linux n’est vraiment pas compliqué et il vous faudra à peu près deux ou trois jours à peine pour vous y familiariser. Le bénéfice que vous en tirerez sera énorme car sous linux presque tous les programmes sont gratuits, les logiciels très souvent mis à jour et vous trouverez également certains logiciels meilleurs que sous d’autres systèmes d’exploitation.

Mais voilà, les virus commencent un peu trop à s’approcher de cet OS et on constate même une évolution au niveau des menaces

Sous une forme ou une autre, une grande partie du web et des différents clouds publics reposent sur le système d’exploitation open source qui fait tourner les grands noms de l’Internet comme Google, Facebook et Wikipedia. Les serveurs Linux fournissent non seulement une grande partie de l’ossature d’Internet, mais le système d’exploitation est également devenu crucial pour l’Internet des objets et les terminaux Android aussi basés sur le logiciel open source. Tout cela fait désormais des systèmes Linux, une cible irrésistible.

Le système linux est donc aujourd’hui visé par les mêmes types de malwares et ransomwares que ses collègues que sont Windows et Mac OS. Toutefois Red Hat recommande, comme c’est souvent le cas avec les logiciels de rançon, des mesures préventives qui sont probablement les plus efficaces : maintenir les serveurs et les postes de travail à jour avec des correctifs et des sauvegardes de données, car si infection, la réinstallation d’un logiciel et la restauration des données « peut être la résolution la plus facile ».

Conçu en 2013 pour fonctionner sur 15 distributions Linux en tant que voleur de données et d’identifiants, on n’oubliera pas également de mentionner l’existence d’Hand of Thief, l’un des chevaux de Troie Linux les plus redoutables. Il avait été mis en vente par le crime organisé russe. Ce petit panorama, non exclusif, des menaces planant sur Linux montre que le système d’exploitation implanté dans presque toutes les entreprises n’est pas à l’abri d’attaques sournoises et particulièrement sophistiquées. La prudence et la prévention restent de mise.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :